Moulin à huile Nicolas En terroir Nîmois depuis 2004

Mini golf étape 11

La presse

  • Sauriez-vous répondre? :

Avec des machines à vapeur et des systèmes de courroies qui distribuaient la force de la machine à tous les postes importants de la fabrication.

  • Rubrique des curieux :

 

Le pressoir à arbre

On date son apparition aux alentours du VIe siècle av. J.-C.

pressoir à arbre

Pressoir queue d’aronde
1 – Axe vertical / grosse poutre ou prelum
2 – Encoches de hauteurs variables permettant de faire varier la pression et la quantité de scourtins
3 – Levier permettant de manœuvrer le cabestan
4 – Encoche en queue d’aronde servant à caler les arbores (piliers de bois ancrés dans le sol rocheux ou dans un contre-poids) du cabestan.
5 – plusieurs Scourtins l’un sur l’autre
6 – La meule creusée de une ou plusieurs rigoles pour l’écoulement de l’huile vers les bassins ou les cuves de stockage

Le pressoir à bascule

Date du Ier siècle av. J.-C. C’est une grosse vis de bois qui, en tournant, pousse sur le tronc qui presse les scourtins.

Le pressoir à vis directes

Ancien pressoir à chapelle au cœur des caves du palais Saint-Firmin (Gordes)

Il fait son apparition dans l’antiquité. Variante du pressoir à bascule, remplaçant le tronc par des plaques (également de bois) afin de presser les scourtins.

Les pressoirs à chapelle

Les pressoirs à chapelle apparaissent au XVIIIe siècle. Dans ce principe, la vis presse directement. Afin de lutter contre les forces de résistance au moment du pressage, les moulins étaient directement encastrés dans le bâti. Ce système s'appelle « pressoir à chapelle » à cause de la forme en croix que l’on donnait à la structure servant à maintenir la vis en place.

Les caves du Palais Saint Firmin à Gordes montrent des exemples d’emplacement de ces pressoirs à chapelle.

Le Moulin Forville de Cannes datant du XIVe siècle (1316) montrent des exemples de pressoirs reconstitués à l’identique dans deux des cinq chapelles qu’il possède. Le Moulin Forville sera dans les prochaines années (2012) un Musée des arts et traditions provençales Victor Tuby. Actuellement on peut voir les fameux pressoirs tous les 1er samedis du mois et toute l’année.

  • Énigme :

Pas d'énigme, prochaine énigme au QR CODE 12, en attendant quelques recettes antiques :

  • Un remède extrait du Deuxième Livre des maladies d'Hippocrate, né en 460 – mort en 377 av jc.

Pour l'infection des amygdales : à l'extérieur appliquez là où il y a un gonflement un cataplasme chaud de farine d'orge cuite dans le vin et l'huile d'olive.

  • Une recette de cuisine, l'ancêtre de la tapenade, extraite du DE AGRI CULTURA DE CATON (234-149), ,il s'agit de l'Epityrum CXIX

Dénoyaute des olives blanches, noirs et bigarrées. Écrase-les, ajoute de l'huile d'olive, du vinaigre, de la coriandre, du cumin, du fenouil, de la rue, et de la menthe. Place la préparation dans une petite jarre et couvre-la d'huile.

Une petite précision sur les « couleurs » des olives dans ce texte : « selon les espèces et l’usage qu’on en veut faire, on les cueille tantôt vertes et avant la maturité (olivae albae ou acerbae), tantôt à demi mûres (olivae variae ou fuscae), tantôt tout à fait mûres (olivae nigrae) »

Par Jean-Marc Rosier from http://www.rosier.pro, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2049523

Informations bibliographiques sur Moulin à huile